Le monde doit poursuivre en justice les responsables du Covid-19 devant la Cour Pénale Internationale


Han Giang Tran Le Tuyen

 

 

 

Xi Jinping, le Président de la République populaire de Chine, est le principal responsable de l'épidémie de coronavirus. Son complice est le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, l’actuel directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ensemble, tous les deux ont caché au monde entier le début de la grave épidémie de coronavirus à Wuhan, en Chine.

Aujourd’hui, l’OMS est sous le feu des critiques après avoir publié une étude chinoise qui prétend que la transmission du coronavirus entre humains est impossible. Le coronavirus (Covid-19) s’est développé entre les mois de novembre et de décembre 2019 à Wuhan, dans la province de Hubei. À la mi-janvier, l’OMS a évoqué dans un tweet une étude d’experts chinois qui confirmaient que « le nCoV ne pouvait être transmis d’humain à humain ».

Le 14 janvier dernier, l’OMS a publié le message suivant sur son compte Twitter officiel :

 

« Des enquêtes préliminaires menées par les autorités chinoises n'ont trouvé aucune preuve claire de transmission d’humain à humain du nouveau coronavirus (2019-nCoV) identifié à Wuhan, en Chine. »

 

Deux mois après la publication de ce tweet, le coronavirus s’est répandu dans presque tous les pays du monde et les transmissions d’humain à humain ont joué un rôle clé dans l’impressionnante montée de la pandémie chinoise. Ce fait indéniable a poussé de nombreux médecins, chercheurs, professionnels de santé et internautes à exhumer ce tweet daté du 14 janvier 2020. Beaucoup de personnes, y compris des personnalités politiques ayant critiqué l’OMS, ont dénoncé une étude complètement erronée. Nous découvrons ainsi le vrai visage de Xi Jinping et du docteur Tedros.

Dans l’Histoire, le monde a déjà connu de grandes affaires qui ont jugé des criminels auteurs de crimes contre l'humanité comme Oskar Groening.

 

Photo, 21 avril 2015


Oskar Groening se rendant à la Cour Pénale Internationale, 21 avril 2015

 

En 2015, la Cour de Lunebourg, au nord de l'Allemagne, avait ouvert un procès contre Oskar Gröning connu comme le « comptable d'Auschwitz » pendant la Seconde Guerre mondiale.

Oskar Gröning, alors âgé de 93 ans, a été condamné pour complicité dans le meurtre de 300 000 Juifs. Pendant son procès, il avait reconnu être informé de ces massacres de Juifs dans les chambres à gaz et il avait alors imploré pardon aux victimes et à leurs familles. À l’issue de ce procès, il avait accepté le jugement de la cour. Malgré son âge avancé, Gröning avait l’obligation de se rendre à la cour, accompagné de ses deux avocats. Le procès s’est finalement déroulé dans une salle de spectacle parce que le public était venu en nombre. Ce sont surtout les survivants et les familles des victimes qui étaient aux premières loges de ce procès.

 

Un autre procès notable est celui des Khmer Rouges en 2014. Les hauts dirigeants khmers rouges Nuon Chea et Khieu Samphan, reconnus coupables de crimes contre l’humanité, ont aussi été condamnés à de lourdes peines.

Comme il est difficile de tout retracer, nous n’évoquons que les procès jugés par la Cour Pénale Internationale les plus emblématiques.

 

Aujourd’hui, le monde entier doit subir les conséquences de la pandémie chinoise. Les gens de tous les pays du monde font la douloureuse expérience du deuil lorsqu’ils doivent dire adieu à leurs époux ou leurs épouses à travers la vitre d’une pièce isolée ! Les médecins dans les zones fortement touchées par le coronavirus, comme l’Italie, sortent de leur réserve habituelle en prononçant des paroles pleines de douleur. Le docteur Roman Paolucci s’est exprimé sur ses conditions de travail :

 

« Ce qui me fait le plus mal aujourd’hui, c’est de voir autant de patients atteints du Covid-19 mourir sans leurs familles et leurs proches à leurs côtés ! »

 

Le docteur Paolucci fait partie d’une équipe de 70 médecins qui travaillent à l’hôpital Oglio Po de la ville de Crémone en Lombardie. Cet établissement est l’un des plus sévèrement touchés par la pandémie en Italie. Le site Reuters nous rapporte son ressenti :

 

« Nous sommes épuisés. Notre hôpital est petit et nous recevons beaucoup de patients. »

 

Les mots du docteur sonnent comme un cri du cœur. En plus du travail sans relâche qui peut dépasser les douze heures quotidiennes pour sauver des vies, les médecins et le personnel médical doivent aussi faire face à une situation où beaucoup de patients meurent en l’absence de leurs familles et leurs proches.

 

Ce que nous devons combattre, ce sont les atrocités commises par Xi Jinping, le leader du Parti communiste chinois, qui a pris la décision de dissimuler au monde la vérité sur la pandémie lorsqu’elle a débuté à Wuhan.

Au même moment, le docteur Tedros, avec la complicité de Xi Jinping, a rapporté des fausses informations et a trahi le monde entier. La conséquence de son attitude est qu’aujourd’hui, nous sommes tous concernés par la pandémie chinoise. Nous devons maintenant vivre avec la peur au ventre, nous devons être confinés à la maison, nous ne pouvons plus sortir de chez nous pour nous protéger et les autres du risque de contamination.

Face à la détresse de la population mondiale à l’heure actuelle, personne ne sait quand la pandémie chinoise s’achèvera ! Et après, lorsque la pandémie sera terminée, combien y aura-t-il de pertes humaines ? Combien de familles auront-elles perdu des êtres chers ? Le nombre de victimes sera certainement très élevé. Il ne cesse d’augmenter effroyablement chaque jour. Les crimes de Xi Jinping et du docteur Tedros engendrent des morts, du deuil et des pertes économiques encore plus importantes dans le monde entier.

C’est pourquoi le monde entier doit rester uni. Pour préserver notre unité, nous devons dénoncer les crimes de Xi Jinping, et de son complice, le docteur Tedros, devant la Cour Pénale Internationale. Ils sont coupables d’un crime contre l’humanité provoquant la mort d’innombrables innocents et ils doivent être condamnés dans un procès juste et équitable.

 

 

Han Giang Tran Le Tuyen

-------------------------------------------------------------

English version

The world needs to bring the main culprit of Chinese Pandemic Virus to the International Criminal Court


Han Giang Tran Le Tuyen

 


The main culprit of the Pandemic Chinese Virus is Xi Jinping, who is holding the most power in China.


His accomplice is the Director of the World Health Organization (WHO), Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus.


These two, together, were complicit in concealing the onset of the serious infection of Coronavirus in Wuhan, China.


Today the World Health Organization is criticized on Twitter for reporting a Chinese “study” that “nCoV cannot be transmitted from person to person”.


Wuhan Coronavirus (Covid-19) broke out from around November to December 2019 in Wuhan, Hubei, China. By mid-January, the World Health Organization tweeted a study by Chinese experts which confirmed that “NCoV cannot be transmitted from person to person”.


WHO on January 14 posted on their official Twitter account:


“Preliminary investigations conducted by the Chinese authorities have found no clear evidence of human-to-human transmission of the novel coronavirus (2019-nCoV) identified in Wuhan, China.”


Two months after that tweet, Coronavirus Wuhan (Covid-19) has spread in almost every country in the world and human-to-human transmissions play a key role in Chinese Pandemic’s incredible spread. This indisputable fact has caused many professional researchers and social net users to retweet the incriminated tweet dated from January 14, 2020. Numerous people, including several politicians who have spoken up and criticized WHO, have reported a completely deceptive “study”.


And here is the true face of the main culprit and his accomplice:


 

Historically, the world has already known big cases, judging those who have committed crimes and killed fellow humans like Oskar Groening to stand trial. Photo April 21, 2015.

 


Oskar Groening goes to court. Photo April 21, 2015.


At that time, the Lüneburg court in northern Germany opened a trial against the former Auschwitz Nazi Guard during World War II. The accused asked the victims to “forgive” right in the hearing.


Mr. Oskar Groning, 93 years old, was tried on charges of “complicity in 300,000 serious massacres”. At the trial, he acknowledged knowing the killing of Jews as soon as they arrived at the camp in gas chambers.


He acknowledged taking part in the crime and asked his victims and their families “to forgive”. At the same time, he accepted the judgments made by the courts.

Although he was 93, Mr. Groning also had to appear in court but must be helped by two lawyers. The trial had to be moved to an auditorium for performing arts due to the large number of people attending the trial. The attenders were survivors and families of the victims.


Another trial is the Khmer Rouge case. These criminals guilty of “mass murders” also received harsh sentences.


And now, people all over the world must suffer from Chinese Pandemic. People from all countries, who are victims of the Chinese Pandemic, have suffered from bereavement when they have to say goodbye or signal to their husbands or wives one last time through the glass of an isolated room !


Doctors in plague areas, like Italy, uttered painful words.
Dr. Romano Paolucci said:


“What hurts me the most now is seeing so many Covid-19 patients die without any relatives around !”


Dr. Paolucci is one of 70 doctors working at the Oglio Po Treatment Hospital in Cremona Province. This hospital is one of the most severely contaminated places in Italy.


“I can say that we were exhausted. This is a small hospital, and we are receiving many patients.”
 Reuters quoted him as saying.


In addition to the 12-hour work or longer to save lives, doctors and health workers also have to face the situation of many patients who died without their loved ones beside them !


The Doctor's words came out, like the blood of a physician's heart.


As it is hard to tell everything in detail, we only talk about a few cases, which were adjudicated by the International Criminal Court.


The main thing to remember is the atrocities committed by the main culprit Xi Jinping, the leader of the Chinese Communist Party, who decided to hide all the news about the Pandemic when it was first launched in Wuhan, Hubei, China.


At the same time, Director of WHO, Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, an accomplice of Xi Jinping, spread false news and deceived the whole world so that today, everyone must face
Chinese Pandemic. We must suffer from a terrible fear, we must be confined to home, we don’t step out of our houses anymore to protect ourselves and the others from the risk of contagion.


Facing the plight of the whole world today, nobody knows when this Chinese Pandemic will end !


And later, when the Pandemic is over, it is unknown how many lives will be lost. How many families will lose their loved ones ? The number of victims will be certainly huge.


With the number of the victims increasing so horribly every day, the crimes of Xi Jinping and Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus inflicted death and mourning, even greater economic losses to the whole world.


 

Therefore, everybody in the world, please be united. In order to preserve unity, we must bring the crimes of the culprit Xi Jinping and his accomplice, Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, in front of the International Criminal Court. They are guilty of a crime against humanity causing the death of countless innocent people and they must be condemned in a fair trial.

 

 

Han Giang Tran Le Tuyen

 

 

Tin Tức - Bình Luận     Vinh Danh QLVNCH     Audio Files     Tham Khảo     Văn Học Nghệ Thuật     Trang Chính